Azote hydrogène

Azote hydrogéné pour blindage arrière et protection de la racine

Azote hydrogéné
 

Composition de l’Azote hydrogène 95/5 et azote hydrogène 90/10

L’azote hydrogéné est un gaz protecteur utilisé dans le blindage arrière et la protection de la racine lors de la soudure de matériaux sensibles au gaz. L’azote hydrogène 95/5 est composé de 95% de nitrogène et de 5% d’hydrogène alors que l’azote hydrogène 90/10 est composé de 90% de nitrogène et de 10% d’hydrogène. L’hydrogène contenu procure un effet apaisant sur les oxydes métalliques et empêche l’oxydation. Lorsque le pourcentage d’hydrogène est plus grand que 5.5%, l’azote hydrogéné devient fortement inflammable. À un pourcentage supérieur à 10%, l’enflamment ou la dilution doivent être conduite depuis la sortie du tuyau d’azote hydrogéné. La manipulation de l’azote hydrogéné fds, la conservation des bouteilles d’azote d’hydrogène (Détendeurs d’azote hydrogéné inclus) et le respect des mesures de protection personnelle sont à prendre en compte.

 


Blindage arrière et protection de la racine pour l’assurance qualité

 

Le blindage arrière et le formage des tubes ou conteneurs permettent d’assurer la qualité de la soudure. La protection de la racine a pour effet de protéger tant la racine que la zone affectée par la chaleur grâce au gaz protecteur (azote hydrogéné), tout en déplaçant l’oxygène dans l’atmosphère afin de s’assurer que les matériaux puissent résister aux corrosions pendant une longue durée. Sans hydrogène, la racine et la zone soumise à la chaleur s’oxyderaient à cause de l’oxygène présent, ce qui obligerait un travail supplémentaire en post-traitement.

 

Formage des tubes avec des mélanges d’argon/nitrogène/hydrogène

L’utilisation d’azote hydrogéné pour le formage des tubes ou de l’acier inoxydable hydrogéné peut causer des problèmes si un mélange entre le gaz et l’air apparait à cause d’une trop grande différence de densité entre les deux. Un mélange d’argon/nitrogène/hydrogène avec un contenu variable d’hydrogène peut réduire cette différence en densité et empêcher le mélange du gaz et de l’air.

L’un des éléments cruciaux à prendre en compte est le matériel du tuyau utilisé qui peut entrainer une réduction de la qualité si des tuyaux en PVC vendus dans le commerce sont utilisés. Ces tuyaux peuvent en effet absorber l’humidité de l’atmosphère et la passer à l’azote hydrogéné sec. Les tuyaux avec une classification DIN EN ISO 3821 permettent de pallier ce problème. Un cylindre d’azote hydrogéné muni d’un double couvercle d’étanchéité résistant aux chaleurs jusqu’à 340°C peut être utilisé dans ce contexte.

 

Quel azote hydrogéné pour quel matériau et pour quelle application ?

En préparation du travail de soudure, le choix du bon azote hydrogéné peut avoir un impact non négligeable sur la qualité étant donné qu’il peut y avoir des incompatibilités entre certains matériaux et gaz. En plus de la sensibilité du gaz, l’étape de formage et la forme du composant doivent être prises en compte. Selon les matériaux utilisés et le travail effectué, des mélanges d’argon et d’hydrogène peuvent être une excellente base pour garantir un formage de haute qualité.